Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Guillerme Immobilier, Agence immobilière AURAY 56400

Allocations Logement : La base de calcul va changer !

Publiée le 16/11/2017

Décidément les APL sont au cœur de cette rentrée économique. Après avoir annoncé une baisse de 5 euros dans le courant de l’été, puis révisé le seuil au-delà duquel elles ne sont pas versées pour éviter des exclusions en masse, le gouvernement s’apprête à réformer leur mode de calcul.

 Jusqu'à présent le calcul des APL ne se basait pas sur les revenus de l'année en cours, mais sur ceux de l'avant-dernière année précédant la demande. Par exemple, les APL versées en 2017 étaient fixées en fonction des revenus de l'année 2015 (N-2). Ce décalage sera abandonné à partir du 1er janvier 2019, afin de tenir compte de la situation des allocataires en temps réel. 

"Le montant des APL que vous percevez prend pour référence votre revenu d'il y a deux ans. Donc si je travaille, alors que j'étais au chômage il y a deux ans, je touche un montant d'APL qui n'est pas en relation avec ce dont j'ai besoin aujourd'hui", déclarait récemmentau JDDJulien Denormandie, secrétaire d'État à la Cohésion des territoires, pour justifier cette réforme.

 

1 milliard d’euros d’économie pour l’Etat

 

Cette mesure devrait permettre à l’Etat d’économiser plus d'un milliard d'euros. Elle concernera 6,5 millions d’allocataires. Selon les observateurs, le changement pénalisera surtout les jeunes qui commencent à travailler puisque le mode de calcul actuel des APL à N-2 prend en compte leurs revenus, lorsqu’ils étaient encore étudiants.  

La modification de la base de calcul des APL s’ajoute à la baisse de 60 euros/mois dont bénéficient les locataires du parc HLM et qui devrait être compensées par une baisse des loyers contre laquelle les bailleurs sociaux sont vent debout.

Notre actualité